DEF LEPPARD : Pyromania (1983)

pyromania.jpgQui peut se targuer de tout aimer ? Même le plus mélomane d’entre nous déteste un style de musique, n’adhère pas à la rigueur. Pour un fan de pop, écouter du metal est une véritable corvée. Tellement de différences tant au niveau des individus (les cheveux longs !) qu’à l’appréciation musicale. Mais ce que j’ai appris, c’est qu’on peut très bien aimer Elton John et Dead can Dance en même temps. Il n’y a pas de frontières entre les genres et qu’il faut laisser sa chance à tous les styles avant de se faire un jugement. Regardez : il y a encore peu de temps, j’assimilais Def Leppard à un groupe heavy metal sans cervelle qui ne faisait que gueuler dans un micro et enchaîner des riffs de guitares plus ravageurs et violents les uns que les autres. Et Bien, après avoir écouté leur chef d’œuvre « Pyromania », j’ai totalement changé d’avis ! Def Leppard, ça en jète ! Ok, c’est du heavy metal, mais du heavy metal mélodique ! C’est à dire que ce sont les compostions accrocheuses, les harmonies vocales (il faut les entendre reprendre à l’unisson chaque refrain !) et non des riffs de guitares qui sont le fil conducteur des chansons. La différence est de taille car jamais auparavant un groupe de heavy metal ne mettait en avant ses mélodies comme principale force. De Led Zep à Deep Purple en passant par Aerosmith, le guitariste principal donnait le la, mettait de l’essence dans le moteur avec ses riffs, ses solos et autres astuces. Chez Deff Leppard, il y a un réel effort d’écriture qui ne fait pas dans la complexité. Et franchement, là où certains groupes de metal vont pondre 3-4 excellents chansons par album, Pyromania en contient à lui seul 8 ! (c’est subjectif, je sais !), notamment avec sa ballade « Foolin’ », le pimpant « Rock of ages » ou le très efficace « Photograph ». Mais je n’aurais pas tout dit en ne parlant pas de l’homme aux manettes : l’excellent « Robert « Mutt » Lange qui va savoir polir les guitares afin de les rendre plus tranchantes. Membre du groupe à part entière, il sait mieux que quiconque où sont les points d’améliorations afin d’aider le groupe dans sa progression. « Pyromania » reste pour moi très bonne surprise qui a plus que bien vieilli (même avec le synthé et les cheveux longs !).

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :