Accueil > mes disques 75-79 > THE MODERN LOVERS : The modern lovers (1976)

THE MODERN LOVERS : The modern lovers (1976)

modern.jpgEn 1972, Jonathan Richman (chanteur-narrateur dans « Mary à tout prix ») et ses comparses composent des chansons sous haute influence du Velvet avec un zest de fraîcheur et de rage, d’une simplicité sans pareil, remplies de guitares saturées et de claviers comme le classique « Roadrunner », l’enivrant « Pablo Picasso » (très punk dans les paroles) ou encore le très accrocheur « She cracked ». Le groupe saura aussi mettre le frein à main sur les émouvants « Girlfriend » et « Hospital », comme pour montrer que le rock n’est pas qu’une affaire d’urgence et de larsen. En bref, cet album est un pont entre la génération sixties et le punk comme le démontre « old world ». Malheureusement, l’album mettra 4 ans à sortir ; quatre années de querelles et de changement de producteur (John Cale puis Kim Fowley). Et en prenant du recul, on se rend compte que 4 ans (de 1972 à 1976) pour un album de cette classe et cette originalité vous font passer du statut de précurseur (du punk rock) , en avance sur son temps à celui d’excellent album de l’époque…le fossé est immense ! Richman ira même jusqu’ à dire qu’il reniait cet album, étant passé en 4 ans à carrément autre chose…Reste cet album à part de rock intense qui n’a pas une ride.

Catégories :mes disques 75-79
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :