Accueil > Mes disques 05-09 > LCD SOUNDSYSTEM : Lcd Soundsystem (2005)

LCD SOUNDSYSTEM : Lcd Soundsystem (2005)

lcd.jpgAu secours ! le rock a muté ! En 2005, ne cherchez plus les albums faits à l’ancienne ! Aujourd’hui le « son » a plus d’importance que la musique. Le travail de production a pris un rôle plus que capital dans l’élaboration d’un disque : plus que mettre en synergie la voix avec les instruments et vice versa, elle apporte une véritable identité, une marque de fabrique aux compositions grâce notamment au progrès technique (les studios d’enregistrement sont de plus en plus sophistiqués) et au talent des producteurs, véritables créateurs frustrés . Un disque mal produit n’ a aucune chance de marcher ; ce qui compte malheureusement de nos jours : tout est calibré, précis pour un résultat final qui peut être éloigné du « son » voulu par le groupe mais qu’importe si le public y trouve son compte ! Ces derniers temps, un producteur répondant au nom de DFA a le vent en poupe. Il est le véritable investigateur du renouveau de la scène new yorkaise. Ses faits d’armes ? avoir injecté dans le rock des beats et des relents de post punk ! Du gang of four marié à Daft Punk ! Et moins qu’on puisse dire est que ça tient la route et que ça marche foutrement bien ! Mais à trop rester derrière les manettes, DFA décide de sortir son propre album sous le pseudonyme de LCD Soundsytem. Et franchement , cet album est le point d’orgue du renouveau du rock, reprenant les recettes de The Rapture et Radio 4 (produits DFA) mais en allant plus loin dans l’expérimentation et dans l’apport « discothèque ». Résultat ce disque est à la fois dansant, hypnotique, sauvage, rageur, totalement révolutionnaire ! Des titres comme « Tribulations », « daft punk is playing at my home » ou « disco infiltrator » pourraient passer en boîte ! Il y a de l’accroche, de la fièvre, de la nervosité, du rythme : tout pour faire gigoter ! Le clavier et autres machines ont plus que leur mot à dire sur des compositions efficaces et convaincantes. Des morceaux rock comme le pépère « Never as tired as when I’m waking up » passent ici comme de gros intrus ! Le disque est à vrai dire assez psychédélique car enivrant et léger comme de la techno en fait ! Le rock a certes changé d’apparence mais tant qu’il nous fera taper du pied tout ira bien !

Catégories :Mes disques 05-09
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :