Accueil > il y a 20 ans : 1992, mes disques 90-94 > SOUL ASYLUM : Grave Dancers Union (1992)

SOUL ASYLUM : Grave Dancers Union (1992)

dance-grave-union.jpgTous mes disques ont une histoire. D’abord comment ils ont été conçus, écrits, joués et puis dans quelles circonstances je les ai achetés, écoutés, adorés ou détestés. C’est là tout le charme de la musique : d’être plus que de la musique. Des disques, j’en achetais, j’en achète et j’en achèterai encore : il y a ceux qui squatteront toujours ma platine, ceux qui devront cravacher pour se faire une place au soleil, et ceux que j’appelle les « orphelins », qui n’ont pas su s’imposer dans ma discothèque (mais qui auront toujours une chance et où il y a un fort potentiel : on ne peut pas tout aimer tout à la fois !). Pour Soul Asylum, l’histoire s’est longtemps résumée à l’achat du single « Runaway train » que je trouvais poignant, doux, touchant. Car je ne suis pas allé plus loin ! Même pas une petite écoute de « Grave Dancers Union » ! Rien ! Et un jour anodin (la vie est une série de hasards !), je me lis une vieille critique qui encense cet album : ça a été le déclic. Je me procure l’album en médiathèque et je jubile : je suis passé à coté d’un super album ! « Grave Dancers Union » est un de ces disques tranquilles, variés qui alterne la douceur et la fureur qui me fait un bien fou : pas de complexité, que de la simplicité, de la sincérité. On sent que le groupe croit en ses chansons, sait les porter, les transcender. Le concis et efficace « Somebody to Shove » annonce la couleur : Soul Asylum a creusé ses compositions et surtout fait un gros effort sur les paroles, qui sont tour à tour , émouvantes, tristes, joyeuses, enivrantes, noires, chancelantes, comme la vie quoi ! Et le rythme ne baisse pas d’un cran : « Black Gold », très power pop, enchante avec son orgue tandis « Keep it up » est d’un grunge qui serait passé à la douche ! Mais que dire des chansons acoustiques comme « New World » et « The Sun Maid » avec l’apport de cordes (les violons !) qui tranche avec le reste de l’album mais qui en sont le parfait complément. Sur la fin de l’album Soul Asylum durcit le ton en flirtant avec le heavy metal : la chanson « 99% » est particulièrement réussie avec la voix couplée aux grincements de guitares : le coté féroce n’a jamais été autant mis en avant ! J’ai trop longtemps cru que Soul asylum  se limitait à « Runaway Train » (qui m’a fait pleuré tellement c’est beau) mais comme dit le proverbe : mieux vaut tard que jamais ! Et qui sait, si je l’avais acheté, peut-être aurait-il été classé dans les « Orphelins » ? La musique est une passion magnifique : rien n’est écrit à l’avance ! Qu’elle vive encore longtemps !

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :