Accueil > mes disques 85-89, Produced by Vic Maile > THE GODFATHERS : Birth, School, Work, Death (1988)

THE GODFATHERS : Birth, School, Work, Death (1988)

birth.jpgSi vous saviez combien de fois vous passez à coté de bons disques ! C’en est même incalculable ! Moi-même,  je suis rendu compte que sans l’aide d’un pote, d’un magazine ou avec le plus grand des  hasards je serais passé à côté de merveilles ! Tout ceci est si excitant ! Rechercher les bons plans, les disques qui nous font défaut dans notre discothèque idéale relève à la fois de la folie (à quoi bon ?) mais aussi de la passion (music saved my life !). Et puis, pour une fois, je remercie les maisons de disques pour la réédition d’albums introuvables sur le marché ! Sans elles, je n’aurais pas rencontré sur mon chemin les géniaux Godfathers ! Réédité chez Sony dans son excellente collection « millenium pop », leur premier « vrai » album (Hit by hit était une compilation de simples) Birth, School, Work, Death m’a mis sur le cul ! Ça a beau être sorti en 1988, on dirait que ça vient d’être publié tellement leur musique est d’actualité et de toute beauté ! Mais de quoi s’agit-il ? D’un revival du garage rock sixties à fond les manettes qui électrocute tout sur son passage ! Du rock pur et dur qui n’est pas là pour rigoler en résumé ! Les Godftahers devaient être les sauveurs du rock dans ces années de vaches maigres mais ils étaient bien seuls pour pouvoir lutter contre cette soupe de variété… Cet album a tout d’une bombe : il est pêchu (pas un gramme de graisse), il a la hargne des écorchés vifs et il est sans concession (efficacité, simplicité, rapidité !). Avec ces 11 décharges électriques dans les oreilles, on a envie d’apprendre la guitare, de faire des gros pogos, de vivre sa vie plus à fond ! Les paroles sont elles aussi mémorables très narcissiques et mais aussi réalistes  comme le morceau titre qui dit en gros « Tu nais, tu vas à l’école, tu travailles, tu meurs ! » (Tout un programme !).  La musique des Godfathers est peut-être furieuse mais elle est incroyablement mélodique ! Les riffs et les parties  de guitares sont à tomber par terre par leur coté accrocheur (il y a un vrai fil conducteur !). Ce n’est donc pas un hasard que les simples « Cause I said so » et « Love’s dead » ait une petite carrière dans les charts ! (faut pas leur demander d’être N°1 !). Les Godfathers, c’est vraiment le truc oublié (qui les connaît ?) qu’il ne faut pas hésiter à ressortir : tout le monde les copie, tout le monde les imite ! Tout le monde les aime !

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :