Accueil > mes disques 75-79 > ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA : Out of time (1977)

ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA : Out of time (1977)

out-of-the-blue.jpgUn album de fan pour fans ! fan de quoi ? des Beatles, enfin ! 1977 ne se résume pas qu’à la révolution punk mais plutôt à un excellent cru pour le rock ! Jeff Lynne doit tout aux Beatles : sa passion pour la musique, son inspiration de compositeur et ses lauriers ( il a produit le « free as a bird » des fab four !), alors pourquoi pas jouer cartes sur table en écrivant un album made in Beatles ? Même en cette époque, les p’tits gars de Liverpool ont leur mot à dire, surtout pour se défendre ! ELO va donc mettre le paquet pour fabriquer une friandise hyper sucrée, multicolore, pétillante non sans matière grasse et en évitant de se prendre la tête ! Si l’influence des Beatles saute aux yeux, ELO n’hésite à piocher aussi chez…Queen ! Comment ne pas penser à l’écoute d’Out of blue à Freddy Mercury et cie et à leur glam rock théâtral ? Impossible ! D’autant plus que les morceaux, en plus d’être pop, sont spontanés, directs, péchus et anti-minimaliste au possible (les arrangements sont toujours bien chargés ! ). ELO réussit donc à faire en quelque sorte du glam pop ! De la musique enjouée, extravagante avec ce qu’il faut de mélodie ! ELO utilise aussi à outrance d’ un instrument futuriste (qui colle bien à la pochette de l’album) et amenant de la profondeur aux chansons : le clavier ! L’ambiance du disque ressemble même par instants à un voyage dans l’espace ! Et puis il y a ces chœurs jamais à court de voix ( Les Beach boys peuvent aller se rhabiller !) rendant l’album plus accrocheur et ensoleillé. De cette folie des grandeurs sortira un double album avec pas moins de 17 chansons pas toutes de première ordre (il faut bien des grumeaux ! ) mais qui ont le mérite d’exister et faire perdurer l’esprit des Beatles : la sincérité, l’envie et la liberté ! Une chanson « Beatlesienne » est toutefois passée à la postérité : « Mr Blue Sky » qui n’a pas à rougir de ses aïeux tellement celle-ci a cette fougue et cette magie qui faisait notre bonheur dans les sixties et que nous regrettons ne plus avoir aujourd’hui…Des émotions comme ça, il y n’y a que la nostalgie pour nous les donner, alors soyez nostalgiques !

Catégories :mes disques 75-79
  1. octobre 4, 2006 à 4:33

    ELO n’est malheureusement pas assez connu en France. Néanmoins, il existe depuis peu un groupe de discussion francophone dont voici l’adresse:
    http://fr.groups.yahoo.com/group/elodiscovery/

    Nicolas

  2. octobre 5, 2006 à 12:17

    Pour info, il existe maintenant un groupe de discussion en français sur ELO à cette adresse:

    http://fr.groups.yahoo.com/group/elodiscovery/

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :