Accueil > mes disques 95-99 > THE CHEMICAL BROTHERS : Surrender (1999)

THE CHEMICAL BROTHERS : Surrender (1999)

surrender.jpgAh la techno !! le son du 21 ème siècle comme on dit ! Que vous le vouliez ou non, cette musique prendra un jour le pouvoir !! En attendant, celle-ci se cherche, innove, avance, ralentit, recule. Il faut bien des apprentis sorciers pour la guider, la faire connaitre au grand public, la diffuser. Les Chemical Brothers sont peut-être les mieux placés pour en parler ! Ça fait dix ans qu’ils sont dans la profession ! Dépositaire du style free beat, notre duo s’adonnait à des expérimentations techno-noisy avec une grosse dose de psychédélisme. Mais pour « Surrender », on change de braquet ! Place à la techno pop ! Les chemical Brothers se rendent à l’évidence : le free beat a vécu, il faut aborder la musique techno avec plus de mélodies, de fil conducteur, d’où le titre de leur album (reddition). Mais n’allez pas croire que les Chemical Brothers sont moins motivés : c’est tout le contraire ! On a droit à plus de précision, de concision, d’efficacité et d’accessibilité sur des compositions toujours aussi hypnotiques. Et pour ne pas se sentir seuls, nos frères chimiques invitent leurs potes : Noel Gallagher sur « Let forever be », Bernard Summer sur « Out of control » (qui sonne comme du New Order », Hope Sandoval de Mazzy Star pour le paisible « Asleep from the day » ou encore Jonathan Donahue de Mercury Rev pour le chancelant « Dream on ». Mais on a aussi (et surtout) l’énorme bombe incendiaire « Hey boy hey girl » très house music qui donne la première règle de la techno : c’est fait pour danser dessus !! A coté de ça, tous les morceaux instrumentaux envoûtants comme « The Sunshine Underground » sont accessibles à toutes les oreilles et bourrées de mélodies. Ici on ne cherche pas à piéger l’auditeur mais plutôt à lui donner les armes pour s’approprier un style qu’il méconnaît. Les Chemical Brothers passent du statut de défricheurs à celui plus enviable de diffuseurs : à quoi ça sert qu’ils se décarcassent si la techno reste à la marge ?

Catégories :mes disques 95-99
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :