Accueil > mes disques 95-99 > Oobik and the pucks : Oobik and the pucks (1996)

Oobik and the pucks : Oobik and the pucks (1996)

oobik.gifJe suis coupable : je ne défends pas assez sur ce blog les couleurs de la France ! je préfère me réfugier outre manche ou outre atlantique, me sentant certainement plus en sécurité, avec de meilleurs fondamentaux ! Mais quand je critique un disque français, je mets le paquet ! je ne fais pas le voyage pour rien !! Ce premier (et dernier) album d’Oobik and the pucks est tout simplement une tuerie, une vraie mine ! Signé et pressé par la Warner pour sortir un album, le groupe va tout lâcher en 17 titres. Mais contrairement à tous les bandes sans profondeur lancées pour attirer le teenager innocent, Oobik a une âme, une identité !! ce n’est pas que du marketing ! Dés la première écoute , cette attitude décalée, ce monde féerique (comme si Tim Burton ouvrait un manège ! ) a reçu mon adhésion ! Il y avait enfin un groupe furieux et chantant français qui avait de l’originalité ! Avec une pop/punk joyeuse à fond les manettes ( les contraventions pleuvent !!) , on a enfin dépassé nos complexes par rapport aux anglo saxons ! On sait faire comme eux ! faire des chansons virulentes, chatoyantes, sucrées, énergiques, nerveuses, enivrantes !! Il suffit d’avoir de la sincérité ! Et malgré une production un brin aseptisée, les compositions et les paroles prennent le dessus par leur folie, leur spontanéité. Toutes les chansons sont joués sur un rythme d’enfer, sans regarder dans le rétroviseur. Et puis, j’aime ce souci de sonner pop, de lâcher les chevaux en y mettant de la mélodie, de la fantaisie ! Malheureusement, Oobik ne trouva pas son public ( le rock et la France, c’est pas ça….) mais le groupe renaîtra de ses cendres sous le nom d’Eiffel pour de nouvelles aventures.
Catégories :mes disques 95-99
  1. Frédéric Vitani
    novembre 15, 2006 à 7:36

    Internaute très récent (très passéiste le garçon…), je tape mes 1ers mots sur Google ; « Oobik and the pucks ». J’ ai eu l’immense joie de jouer de la basse dans ce groupe et donc sur cet album. Je voulais juste savoir si ce truc pour le moins surréaliste pour l’époque, avait laissé une trace.
    D’accord sur l’intégralité : le refuge outre manche/atlantique, Tim Burton et son manège et le reste …
    Bref, cela fait juste plaisir de lire ce type de commentaire.
    Pas acheté de trucs Français trop géniaux ces derniers temps…
    M’ enfin, bon, mon petit commentaire / réponse date un peu, le décalage, toujours ce p… de décalage….

    « Funk Pop a Roll the only goal
    The music business is a hammer to keep
    You pegs in your holes
    But please don’t listen to me
    I’ve already been poisened by this industry »

    ( A PARTRIDGE / FUNK POP A ROLL)

    BYE BYE

    FRED

    • octobre 6, 2010 à 10:19

      salut Fred
      j’avais pris des photos d’Oobik, donc y compris de toi. j’étais un pote d’enfance d’Estelle dans les Yvelines. je vous avais pris en concert à l’époque, j’étais venu te montrer les photos chez toi.
      si tu veux que je t’en envoie contacte-moi : raphbernard@free.fr
      je suis désormais photographe.
      Raphaël

  2. Philou
    octobre 24, 2007 à 3:09

    Salut fred !

    Juste un petit mot en passant pour apporter ma pierre à l’édifice : Cet album était réellement très original (je suis d’ailleurs en train de l’écouter en ce moment, comme quoi il en reste une trace !), je suis étonné qu’il soit passé « inaperçu ». Je l’avais découvert en coup de coeur à la fnac à l’époque… Bravo pour cet album unique !

  3. Damien
    juin 18, 2008 à 12:51

    Ouaih moi on se trouve en 2008 et j’ai eu le CD il y a 5 mois a peu près et j’ai aussi trouvé que c’t une bombe rock n roll. Quelque chose que l’on ne trouve pas aujourd’hui en France même malgré son « renouveau » avec la nouvelle scene rock. Ce style bordélique (je vois que ca comme mot) pour faire de la musique est vraiment mortel. Romain Humeau (chanteur de oobik et actuel de eiffel) a d’ailleur déclaré qu’a l’époque de oobik il écrivait vraiment n’importe quoi. Ca peu expliquer certaine choses mais moi je trouve que ca ressemble plus à de la poésie contemporaine qu’autre chose ce qu’il écrit
    voila a plus et pê à bientot dans un concert privé de oobik ^^

  4. crapoucet
    septembre 11, 2008 à 10:21

    juste pour dire qu’au lycée on écoutait cet album en boucle avec un pote et que 6 ans plus tard rien a changé ! cet album est une tuerie. je suis bien content que d’autres gens connaissent…

  5. Ywann
    février 18, 2009 à 3:35

    Un petit mot de 2009 pour rajouter une année de furieuse vie à cet album…J’était en train de l’ecouter et du coup j’ai tapé les 4 mots dans google pour voir…

    En tout cas ça fait 5 ans que j’ecoute cet album avec plaisir et quelques frissons…

    • mars 1, 2009 à 10:48

      Superbe album de rock ! toujours une longueur d’avance !

  6. Roger
    mars 25, 2009 à 2:11

    Alo!
    Seulement pour dire que à Barcelone on écoutiat ce disc… J’ai eu en cassette(MC) il y a… 6 ans ou plus.
    Est-ce-que ce possible de l’acheter aujourd’hui?

    Salut,

    Roger
    grauroger@hotmail.com

    P.D.: évidement, je ne parle bien le français…😉

  7. Breizhman
    juin 10, 2009 à 10:44

    Album génial que j’ai découvert en 1998 avec des potes. De retour en famille bien des années plus tard, j’ai retrouvé cet album dans ma chambre et je l’ai redécouvert. Génial. Du coup mon frangin a aussi été convertit…

  8. Noc
    juin 19, 2009 à 11:28

    Cela doit faire maintenant 4 ans que j’écoute ce CD, et 4 ans que je me demande pourquoi ce disc n’est pas une référence pour toute la scène rock actuelle, et n’a pas trouvé un plus grand public. C’est tout simplement mon album préferé, on s’en lasse pas, des mélodies puissantes, un batterie incroyable, et une voix vraiment super, jeune et belle, qui rivalise sans problème avec les groupes anglo-saxons. Enfin bref, un vrai bijou, mais peut être que le fait que ce ne soit pas plus connu contribue à son charme😉 Malheureusement, je n’apprécie pas autant Eiffel, moins déjanté et moins surprenant.

  9. Zahurie
    mai 20, 2010 à 11:57

    Nous sommes en mai 2010! Et je viens de tomber sur cette page qui semble traverser les années sans problème! Cela fait pas mal de temps…d’années…déja que j’ai découvert oobik (étant fan d’eiffel..forcément..), je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule à apprecier autant le genie de Romain Humeau sur cet album..
    Le problème comme vous l’avez dit c’est que ce cd est d’une rareté frustrante….obscedante..! Là est peut etre son charme!

  10. Cayespirale
    juin 14, 2010 à 6:08

    Pour moi, c’était en 1997, lors de mon arrivée sur Paname.
    Je découvre Ouï FM, qui était à l’époque hautement fréquentable (ah, le Rock’n’roll circus, avec Kad & Olivier…), c’était avant le rachat par Virgin.
    Et je découvre donc plein de choses inconnues dans ma chère province. Dyonisos, Bazbaz, Kat Onoma, Têtes raides, Littles rabbits (avec déjà du Philippe Katerine dedans).. je ne vais pas faire la liste exhaustive… et un jour, j’entends « King Kong Hélicon Song ». Le coup de foudre, je fonce le lendemain même à la Fnac Bastille pour me procurer l’albôme…

    Il est à présent usé, la boîte est félée de partout, mais il passe encore après des … au moins centaines d’écoutes, et est toujours revenu après de multiples prêts. Ceci dit, étant parfois d’un naturel prévoyant, j’en ai racheté un exemplaire « kazineuf » il y a 7 ou 8 ans, au cas où…

    J’ai depuis assisté à 3 concerts d’Eiffel, mais m’sieur Humeau a tjs refusé l moindre reprise d’Oobik… ILS SONT FOUS CES ROMAINS !

  11. Crétu Jonathan
    novembre 30, 2012 à 8:14

    Fin 2012 !
    On dirait une chronique du siècle cet article !

    Oobik … on m’a gravé le Cd quand j’étais au lycée, j’sais plus c’était quand.. mais ça m’a rendu dingue dès le début. Je l’ai écouté, sur écouté.. puis rangé, puis ressorti etc etc.. et c’est toujours la première fois.
    Alors j’vais pas répéter tout ce qui a déjà été très bien dit plus haut, j’ajouterai juste que je trouve les musiciens énormes !
    La batterie, la basse, la guitare.. les arrangements, le rythme, le punch.. putain qu’c’est bon.
    A chaque fois j’écoute l’album en entier, d’une traite (à part cup of tea et M’a dit qui sont rayés:/ les boules.). Puis je remet au début. Et c’est un cruel dilemme de trouver ma préférée. Pour l’instant, c’est l’étoile de la petite court.

    Après ça, Abricotine est un super disque aussi, mais ensuite, musicalement, tant mélodique qu’original c’était plus ça.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :