Accueil > mes disques 66-69 > JOHN MAYALL & THE BLUESBRAKERS : Bluesbreakers With Eric Clapton (1966)

JOHN MAYALL & THE BLUESBRAKERS : Bluesbreakers With Eric Clapton (1966)

bluesbreakers.jpgPlus on remonte le temps, plus c’est difficile d’écrire de superbes critiques ! Non pas que la qualité de mes écrits en pâtit mais plutôt qu’il faut se creuser beaucoup plus la tête pour bien s’exprimer. Grâce à mes critiques je retrouve mes disques, je redécouvre ma passion pour la musique, je prends du recul pour pouvoir ensuite coucher sur papier mes impressions. Cette démarche est facile pour un journaliste ou écrivain mais pour un amateur, c’est tout autre chose ! Les mots, les phrases ne me viennent pas immédiatement ; je dois faire un énorme travail sur moi, sur ce que je ressens, sur ce que j’écoute, sur ce que je perçois. Pour mes albums de chevet, dix minutes suffissent pour te sortir quinze lignes. Ce ne sera pas le cas avec cet album des Bluesbreakers ! C’est pourtant l’archétype de l’album que je me dois d’écouter, de réécouter pour ma culture musicale : il faut écouter ce qu’on ne connaît pas pour passer un palier. L’inconnu est toujours plus grand que le connu ; vous vous imaginez de la tâche à accomplir… Passons aux choses sérieuses : ce disque est le synonyme d’une révolution dans le rock. Le blues s’électrifie pour virevolter de plus belle ! On appelle ça communément le Blues Boom ! Sur des compositions pied au plancher, la guitare fait des merveilles, se tord dans tous les sens, va à droite à gauche, a toujours la bougeotte. Avec des chansons qui ont toujours l’air de traîner leurs bosses, sur des tempos lents ou rapides, Eric Clapton a carte blanche pour partir en vrille, pour asséner des parties de guitares inspirées et lourdes mais au combien salvatrices. Il devient pour ainsi dire le premier guitar hero du rock !  Le blues est une musique qui ne vient pas vers nous : il faut aller à sa rencontre pour l’apprécier, la comprendre, l’aimer. Il faut savoir être patient pour connaître toutes les nuances, les diversités car tout vient du blues ! Et c’est toute la musique que j’aime !

Catégories :mes disques 66-69
  1. costa
    octobre 28, 2006 à 6:05

    bonjour je cherche à télécharger l’album(JOHN MAYALL & THE BLUESBRAKERS : Bluesbreakers With Eric Clapton (1966)
    pouvez-vous m’aider
    merci d’avance pour votre réponse

  2. octobre 29, 2006 à 2:45

    utilise le logiciel de téléchargement soulseek.
    c’est un excellent peer to peer pour la musique !
    j’espère que tu trouveras ton bonheur !

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :