Accueil > mes disques 66-69 > NEIL YOUNG AND THE CRAZY HORSE : Everybody Knows This Is Nowhere (1969)

NEIL YOUNG AND THE CRAZY HORSE : Everybody Knows This Is Nowhere (1969)

everyknows.jpgDeuxième album en solo et déjà un chef d’œuvre ! Accompagné pour la première fois de son groupe fétiche, Crazy Horse, le canadien nous livre un disque brut, simple qui commence tambour battant avec l’excellent « Cinnamon Girl » (l’une de ses meilleures compositions) des plus direct. On a droit également à deux morceaux épiques électriques « Down By The River » et « Cowgirl In The Sand » où les guitares de Young et de Whitten des plus obsédantes ( on se croirait sur la pochette !) semblent ronger les notes jusqu’à l’os avec leurs solos endiablés . Le reste de l’album est plus apaisé mais ne perd rien en intensité comme l’entraînant « The Losing End » ou sur l’émouvant « Running Dry » avec l ‘apport d’un violon. Il faut vraiment être marteau pour ne pas adhérer à cette musique vraie qui sait nous faire évader du monde réel mieux que quiconque.

Catégories :mes disques 66-69
  1. mai 5, 2010 à 9:19

    Cet album est un CHEF D’OEUVRE (et je pèse mes mots). Sur celui-ci, les bases du son Neil Young and the crazy horse sont posées : son brut, roots, blues rock épileptique et fiévreux, solo de guitare neil youngien, passage épique.Certains futurs classiques comme « Down by the River » puis « Cowgirl in the Sand », deux titres épiques et indémodable. 2010 : the loner is not dead.
    Rust never sleeps !

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :