Accueil > mes disques 66-69 > THE VELVET UNDERGROUND : The Velvet Underground And Nico (1967)

THE VELVET UNDERGROUND : The Velvet Underground And Nico (1967)

velvet.jpgOn peut utiliser les adjectifs  fondateurs, essentiels, majeurs pour décrire les meilleures galettes de tous les temps. Mais celui qui casse la baraque c’est « influent » ! Et ça, ce n’est pas donné à tout le monde ! Un artiste ou un disque influent a droit à l’immortalité car un peu de lui survivra dans l’œuvre d’autres artistes : il aura contribué à sa mesure au processus de créativité, d’éveil, de développement artistique. On trouve généralement deux types d’artistes influents : ceux qui ont du succès en leur temps (Beatles, Beach Boys…) et ceux qui n’ont point vu la lumière et la reconnaissance de leur vivant (N’est pas Van gogh ?). Le velvet est dans cette deuxième catégorie ! On n’a pas trouvé plus influent que ce groupe sur la scène indie voire « mainstream » et surtout sans rencontrer le succès escompté ! Sorte d’ovni musical, capable d’écrire des bluettes, des morceaux bruts et secs, des ballades on ne fait pas plus romantiques, le tout avec un sens de la poésie des plus délicats ! On peut dire que le groupe est d’abord une bande d’artistes avant d’être des musiciens ! Pour preuve, ils sont encadrés par le percutant Andy Warhol (le pop art, quelle merveille !). Dans ce premier album, le plus immédiat qu’ils aient fait, on retrouve les titres qui aujourd’hui sonnent comme dans les classiques : « Sunday morning » (utilisé dans les spots télé !), « femme fatale » ou encore « I’m waiting for my man » (repris dans un mix des 2 many dj’s !). Plus que leur musique universelle, si feutrée, douce et amère à la fois, subsiste surtout ce coté avant-gardiste (on n’avait jamais abordé la musique comme ça en mélangeant les genres et en y incorporant des influences autres que musicales). Comme le disait si justement Brian Eno : « Il n’y a peut-être que mille personnes qui ont acheté le premier disque du velvet underground mais chacune a monté un groupe ». Cela vaut bien toutes les récompenses !

Catégories :mes disques 66-69
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :