Accueil > mes disques 80-84 > THE PSYCHEDELIC FURS: Forever Now (1982)

THE PSYCHEDELIC FURS: Forever Now (1982)

forevernow.jpgUne première pour une de mes critiques : je défends ici un disque objectivement moyen (et qui a passablement vieilli) mais dont je porte une affection particulière ( je ne sais même pas pourquoi !). Forever Now devait être l’album de la percée « commerciale » pour ce groupe sous estimé mais néanmoins chef de file du post punk. Il y avait déjà eu une esquisse de succès avec le simple « Pretty in Pink » extrait de Talk talk talk. ; restait donc à confirmer. Et bien pour décrocher la timballe, le groupe va édulcorer son univers en proposant des climats plus amicaux (en tout cas moins lugubres qu’auparavant) mais aussi en faisant de la gonflette musicale (chœur, claviers, Violoncelle). L’ensemble au bout du compte est à fois énergique et délicat, sombre et mélodieux à la fois. Les chansons ici sont tout sauf minimalistes : les furs lâchent les chevaux, quitte à perdre leurs âmes. Ceux-ci qui connaissent les deux premiers albums ont dû être surpris par ce changement de braquet. L’apport de Todd Rundgren à la production va apporter sa pierre à cette fuite en avant, à cette démesure. Au bout du compte, le disque est trop lourd, trop chargé en effets pour marquer les esprits. Je dirais même que voulant faire une new wave mélancolique, le groupe a perdu de sa superbe. Le disque marchera sur le coup (« Love my way », « president gas », « Forever now ») mais pas sur la durée, très vite dépassé par le retour des guitares (U2 en chef de file). Mais par contradiction, j’aime tous les défauts de ce disque ! Les albums dits mineurs et démontés par la critique sont souvent ceux qui procurent les meilleures surprises ! Aussi, par rapport aux précédents opus, les morceaux angéliques et pop ne manquent pas (mais pop à la furs, SVP !). De plus, les morceaux cités plus hauts sont franchement sympas, peut-être ancrés dans leur époque mais ils ont leur dose d’efficacité et d’adrénaline ! Tous les fondamentaux du groupe sont encore présents : de la puissance sonore, une certaine tension et une voix nasillarde et tourmentée. Bref, Forever Now n’est pas le meilleur des Furs mais si on en connait la clé, il peut vous emmener très loin ! Il vous faudra creuser ! C’est le cœur qui parle !

Catégories :mes disques 80-84
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :