Accueil > mes disques 00-04 > OASIS : Heathen Chemistry (2002)

OASIS : Heathen Chemistry (2002)

heathen-chemistry.jpgC’est fou comme le temps peut passer vite, que l’on peut passer d’une mode à une autre, que l’on revienne sur terre après avoir touché les étoiles. Oasis est LE groupe de ma génération, celle de la brit pop, de Kurt Cobain, de la vache folle ou encore de lovin’ fun. Ce fut un groupe adulé comme des dieux (une vraie mania !) avec une vraie personnalité (rugueux, brut, intègre, anglais) avec notamment les deux frères Gallagher.  Ce phénomène durera 3 ans (94-97) avant de se dégonfler d’années en années et en d’albums moribonds en albums moribonds. Oasis fut plus l’actualité dans les faits divers que dans la presse musicale ! Oasis avait ainsi perdu à la loyale son titre honorifique de meilleur groupe de rock par excés, dissipation, orgueil alors qu’ils étaient restés à leur affaire, tout aurait pu tourner autrement. C’est ainsi que quand sort Heathen Chemistry, personne n’attend le groupe au tournant. Désormais Oasis n’intéressera que les fans, que les mordus de musique et plus les auditeurs « occasionnels » venus chercher un tube radiophonique. Oasis ne viendra plus vers moi, il faudra aller vers lui. Heathen Chemistry reste pour moi la ligne directrice que le groupe n’aurait jamais dû quitter, le meilleur album depuis un bail ! Mais vu qu’Oasis n’a plus son aura médiatique, le succès commercial a été moindre par rapport à sa qualité. Car tous les fondamentaux sont là : de grandes mélodies, de l’émotion, un chant de haute facture (Liam n’a peut-être jamais aussi bien chanté), du bon rock old school ( Who, kinks, jam). L’album comporte son lot de moments mémorables (la ballade « stop crying your heart out », les implacables « little by little » et « force of nature » chantées par Noel). Oasis est resté le même, même avec le poids des années, avec toujours ses qualités (et défauts) sauf que les gens sont passés à autre chose entretemps… C’est franchement triste de voir un groupe se refaire une santé après une période de vache et que ça passe un peu inaperçu ! Mais comme je le dis souvent, on ne va au ciel qu’une fois : Oasis a eu son quart d’heure de gloire. Place aux jeunes ! Mais rien n’empêche de se pencher sur les anciens de temps en temps !

Catégories :mes disques 00-04
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :