Archive

Archive for décembre 2007

Merci pour tout et bonne année 2008

décembre 27, 2007 Laisser un commentaire

J’ai l’honneur de vous annoncer que what a wonderful life a dépassé depuis peu les 20 000 visites ! Un petit exploit qui me fait bien plaisir. Partager mes gouts musicaux a toujours été ma devise depuis que je me suis mis à l’écriture, il y a de ça bientot 4 ans (souvenez-vous…). j’en profite pour vous souhaiter une bonne année 2008 ! A bientot sur wordpress !

Publicités
Catégories :what a wonderful life

DISCOTHEQUE REVISITED (WEEK 11)

décembre 22, 2007 Laisser un commentaire

lundi : the man machine (Krafwerk)

mardi :  Pansoul (motorbass)

mercredi : Cansai de ser sexy (CSS)

jeudi : cross (justice)

vendredi : déjà vu (crosby, stills, nash & young)

Catégories :DISCOTHEQUE REVISITED

DISCOTHEQUE REVISITED (WEEK 10)

décembre 22, 2007 Laisser un commentaire

Décidément, c’est la saison des coffrets ! Cette semaine, ce sont les australiens des Saints qui sont à l’honneur avec leur coffret regroupant leurs 3 premiers albums (stranded, eternally yours, prehistoric sounds) et un live. Un bon groupe de punk qui mériterait plus de crédit…

Catégories :DISCOTHEQUE REVISITED

FRA LIPPO LIPPI : shouldn’t have to be like that (1986)

décembre 22, 2007 2 commentaires

j’ai découvert cette chanson cette semaine  : de la pure romance !

LES 50 meilleurs disques de 2007 (les inrockuptibles) PART 2

décembre 21, 2007 4 commentaires


26) Elvis Perkins Ash Wednesday

Le fils d’Anthony Perkins exorcise douleurs et fantômes sur un premier album magnifique, entre l’enfer et le paradis.

27) Boys Noize – Oï Oï Oï

Le punk rock version 2.0, c’est Boys Noize qui l’a fait, en poussant le rock sur le dance-floor – du « daft » punk en somme

28) Bat For Lashes – Fur & Gold

Le premier album en forme de sortilège d’une jeune anglaise qui joue les funambules et brasse avec bonheur les influences.

29) Beirut – The Flying Club Cup

Du Nouveau-Mexique à Paris, Zach Condon, l’âme seule et errante de Beirut, invente un folk étrange à la croisée des chemins

30) Feist – The Reminder

La Canadienne signe un beau disque folk, pop, rock et gospel, dénudé et divinement aérien.

31) Just Jack – Overtones

Nourri au hip-hop et à la house, l’Anglais Jack Allsopp a l’enthousiasme communicatif, et son deuxième album à la forme d’un juke-box épatant des quinze dernières années.

32) Kings Of Leon – Because Of The Times

Plus musclés, plus sombres, les Américains ont pris des hormones de croissance et livrent un album surpuissant. Kings of the Stone Age ?

33) Babyshambles – Shotters Nation

Pete Doherty fait taire ses détracteurs avec un disque brut et sincère qui confirme que le chanteur est bien plus que le simple chouchou des tabloïds.

34) Findlay Brown – Separated by the sea

Le somptueux album d’un songwriter anglais, ancienne gouape et doux illuminé folk au psychédélisme contagieux.

35) Matthew Dear – Asa Breed

Le producteur de techno américain Matthew Dear ne cache plus son admiration pour la cold wave et le funk blanc

36) Midnight Juggernauts – Dystopia

Vu au Festival Les Inrocks Motorola 2007, le trio australien ravit par son electro-pop aussi mélancolique qu’euphorisante, aussi robotique que fragile. Déjà la sensation de 2008.

37) Caribou – Andorra

Dr. Jekyll et Mr. Pop : le Canadien Dan Snaith parvient à l’alchimie pop parfaite sur un album fort en maths et en emotions fortes.

38) Gravenhurst – The Western Lands

C’est avec un album bouleversant de mélancolie que l’Anglais Nick Talbot confirme : son groupe est une une pépite dans l’Angleterre rock gominée d’aujourd’hui.

39) Joakim – Monsters & Silly Songs

Le producteur parisien brouille les pistes et livre un album electro-rock aux inspirations éclectiques.

40) Apparat – Walls

Le producteur allemand Sascha Ring trouve sa voix avec un bel album electro/classique nourri de chants et de cordes.

41) Yelle – Pop Up

Un premier album qui brille, gorgé de ritournelles 80’s à la croisée du hip-hop et de l’electro

42) Tiny Masters Of Today – Bang Bang Boom Cake

24 ans à eux deux, trente ans de rock’n’roll en eux et pas l’ombre d’un doute : Ivan et Ada jouent à faire des tubes.

43) Bill Callahan – Woke On A Whaleheart

Le premier album apaisé de l’âme de Smog qui a fui l’ombre pour la lumière.

44) The Field – From Here We Go Sublime

Le premier album apaisé de l’âme de Smog qui a fui l’ombre pour la lumière.

45) The Good The Bad & The Queen – The Good The Bad & The Queen

Le super-groupe de l’insatiable Damon Albarn offre au chanteur de Blur de l’espace pour sa pop mélancolique.

46) Arctic Monkeys – Favorite Worst Nightmare

Les petites frappes anglaises réussissent avec classe et nonchalance le test du deuxième album, plus mûr et plus malin

47) Cocoon – My Friends All Died in a Plane Crash

Fait en Auvergne mais fantasmé dans les meilleurs sous-bois américains, le folk de Cocoon se livre enfin à la hauteur de ses ambitions montagnardes.

48) Arcade Fire – Neon Bible

Les Canadiens livrent un deuxième album influencé par le blues et des tonalités plus sombres mais toujours aussi entêtantes.

49) Map of Africa – Map of Africa

Le duo new-yorkais se joue des genres et les fusionne, inventant une fascinante machine blues, funk et prog.

50) Daphné – Carmin

Un album ardent et charnel, pop et baroque. Plutôt Kate Bush que Camille, Daphné n’est pas une chanteuse à prénom de plus.

Les 50 meilleurs disques de 2007 (les inrockuptibles)

décembre 21, 2007 Laisser un commentaire

01) LCD Soundsystem – Sound of Silver

Habité par l’esprit du New York post-11-septembre, Sound of Silver se déroule comme la bande son d’une époque dévastée où l’on reste debout en dansant.

02) Justice – †

Au-delà de la hype autour du duo français, un vrai grand disque de danse, universel et généreux

03) Loney Dear – Sologne & Loney, noir

Deux albums splendides pour un seul homme : le Suédois s’impose comme un très grand songwriter

04) Animal Collective – Strawberry Jam

Avec un album de chansons aussi grandioses que cinglées, les New-Yorkais d’Animal Collective prouvent au monde, auquel ils offrent des terres neuves, qu’ils sont l’un des groupes les plus intrigants du moment.

05) Klaxons – Myths of the near future

Explosive collision d’énergie rock et de techniques electro, un premier album qui rappelle les riches heures de Madchester

06) Kanye West – Graduate

Poid lourd du rap américain, Kanye West recherche la simplicité sur une troisième album hyper-efficace

07) PJ Harvey – White Chalk

D’une voix nouvelle et sans guitare, PJ Harvey fait plus que se réinventer : elle signe un chef-d’œuvre.

08) Patrick Watson – Close to Paradise

Une grande fresque animée qui nous entraîne assez près de l’extase : une nouvelle merveille canadienne

09) Alela Diane – The Pirate’s gospel

Alela Diane débarque de Californie avec une voix de bouleversante sirène folk, austère et languide à la fois.

10) M.I.A. – Kala

Elevée au Sri Lanka, l’Anglaise et très politisée M.I.A. dégaine un deuxième album qui repousse encore les limites des musiques urbaines.

11) The Gossip – Standing In The Way Of Control

Le quatrième album explosif d’un groupe américain dont on n’a pas fini de parler. Emmené par l’étonnante Beth Ditto, qui réconcilie soul et punk

12) Radiohead – In Rainbows

Avec ce nouvel album paru sans prévenir et sur le net exclusivement, Radiohead frappe un grand coup – dans l’industrie musicale et le musique tout court-

13) Burial – Untrue

Impossible de ne pas s’enthousiasmer pour ce magnifique deuxième album du producteur londonien. Quand le dubstep s’illumine d’un esprit soul moderne

14) Florent Marchet – Rio Baril

Un disque-roman, une épopée musicale où le compositeur français donne des airs de western à une province morbide vue en panoramique

15) The Coral – Roots & echoes

Au terme d’une gestation compliquée, The Coral met au monde la grand album pop de son époque. Déjà un classique.

16) Mika – Life in a Cartoon Motion

Fils de Queen et de Prince, l’exubérant Mika est la sensation colorée de l’année avec son premier album euphorisant

17) Robert Wyatt – Comicopera

L’ex-leader de Soft Machine a retrouvé une forme éclatante le temps d’un disque où il fait le pont entre l’intime et le grand chaos planétaire.

18) Amy Winehouse Back to black

La révélation soul anglaise de 2007 avec un album de chansons intemporelles et habitées.

19) Panda Bear – Person Pitch

Journal très intime et grandiose œuvre pop et tarée, l’album ahurissant d’un Animal Collective en solo

20) Of Montreal – Hissing Fauna, Are You The Destroyer?

Un grandiose labyrinthe pop dû à un troupe américaine, agité par la paranoïa et des rêves délirants.

21) Dizzee Rascal – Maths & English

Entre grime, gangsta et rap old school, le Londonien se pose en petit prince du hip-hop à l’anglaise.

22) Jeffrey Lewis 12 Crass Song

Le roi du folk brisé reprend les punks anglais de Crass : merveilleux.

23) Cold War Kids – Robbers & Cowards

Sur leur premier album, les californiens font de la melting-pop : un souffle soul, des mélodies accrocheuses et un rock explosif.

24) Me’Shell Ndegeocello – The World Has Made Me the Man of My Dreams

Touffue et fertile, une jungle soul torride et imprévisible : la haletante leçon d’histoire et de futur de Me’Shell Ndegeocello.

25) Malajube – Trompe l’œil

En provenance de Montreal, un groupe attachant, à la pop mélancolique et sombre.

Mes dix disques préférés (2007)

décembre 21, 2007 1 commentaire

Pixies doolittle

Plimsouls everywhere at once

Talking heads fear of music

Comateens pictures on a string

Pink floyd : piper at the gates of dawn

Kinks village green

The smiths : the queen is dead

Beatles : Rubber soul

Led zeppelin : 2

Neil young : Rust never sleeps

Television : marquee moon