Accueil > mes disques 80-84 > MICHAEL JACKSON : thriller (1982)

MICHAEL JACKSON : thriller (1982)

thrillerSoyons en sûr : un pan de la musique s’est écroulé le 25 juin 2009 par le décès du King of pop. Un monde, une philosophie, une façon de divertir ont disparu corps et biens les premiers jours d’été…Certains diront que ceux-ci étaient déjà morts depuis longtemps. Il ne manquait plus que l’officiel prenne la place de l’officieux. Le parallèle avec  l’industrie du disque est même frappant tellement son modèle de fonctionnement est un mort vivant. Par exemple, la manière dont les gens pouvaient consommer la musique dans les eighties et nineties semble révolue, sans que celle-ci n’arrive à s’adapter. Résultat : moins de créativité, moins de risques, moins de ferveur. Michael Jackson incarnait la quintessence du star system, de l’Entertainment, de la coolitude mais aussi du talent. Car oui, il en avait. Il en avait tellement qu’il le revendait ! Si le gars n’en avait pas, ses tubes auraient sombré dans l’oubli ou auraient fait kitsch dés les premiers lacets du temps. Ce fut tout le contraire : L’œuvre de Jackson lui survivra car elle était unique, sincère, bourrée d’influences bien agencées et surtout incroyablement interprétée. J’en veux pour preuve son album des records Thriller. 27 ans après, ça reste frais, so eighties mais sans nostalgie, sans sucres ajoutés. Jackson était la bonne personne au bon moment, au bon endroit. Plus personne ne pourra s’imposer comme il a pu le faire : le public découvrait le clip (effet attractivité assurée !), l’offre musicale n’était pas aussi vaste qu’aujourd’hui ; les gens marchait à l’instinct (on aime, on achète, point !). Et puis, le personnage jackson a de quoi impressionner et ne pas laisser indifférent : bête de scène, showman de métier, danseur invétéré, chanteur charnel, j’en passe et des meilleurs. Les « Billie jean » « thriller », « Beat it » et autres ‘P.Y.T » sont la formule de l’antivieillissement, du dance floor, du sourire et ça s’entend. Merci à Quincy Jones pour une production 5 étoiles ! On fera surement des aussi bons albums que Thriller mais ceux-ci ne pourront pas avoir son aura, son succès car malgré le fait qu’on soit dans un monde de l’information, du partage ; on ne partage plus rien et qu’on passe d’une mode à une autre sans peine. A tout avoir, on n’a plus rien. Aujourd’hui, avoir une carrière aussi longue et fructueuse qu’MJ est impossible tellement le rapport à la musique, à l’artiste que le public peut avoir a changé. L’auditeur est en fait devenu consommateur. Enfin, pas la peine de s’apitoyer plus longtemps : il faut vivre avec son temps ; le passé, ça n’est jamais que du présent qui a vécu…

Catégories :mes disques 80-84
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :