Accueil > mes disques 00-04 > THE STROKES : Room on fire (2003)

THE STROKES : Room on fire (2003)

room on fireAh, les Strokes ! On les avait proclamé sauveurs du rock à la rentrée 2001 avec leur premier album Is this it. En 2009, on peut simplement que tout ceci ne fut qu’un feu de paille ! Non pas que leur œuvre (3 albums) soit mauvaise, bien au contraire mais plutôt qu’on ne pouvait pas sauver le rock ! Le rock n’est un malade que l’on peut guérir, le rock n’a pas de messie. Tout ceci, vous le savez, est un montage de la presse qui cherche à vendre du papier, à créer un buzz. Au 21 ème siècle, le rock est un courant qui doit ne pas se prendre au sérieux, qui doit jouer la simplicité et accepter n’être plus en haut de l’affiche. Bref, il doit s’accepter comme il est. C’est pour lui sa seule voie de salut. Revenons aux Strokes : « Room on fire », leur deuxième album était très attendu pour savoir si nos new yorkais allaient confirmer et donner une piqure de rappel au rock « malade ». Il ne réussira pas à rééditer la performance du premier opus aux yeux des gens de la hype alors que pour moi, qui n’attends rien des autres, je fus plutôt surpris en bien ! Room on fire comporte les chansons les plus efficaces et les plus accrocheuses du combo ! Les compositions sont hyper fluides, acérées. Les parties de guitare pour leur part sont tout simplement sublimes avec de la tension, du rythme, de l’âme (« the end has no end »). Les chansons sont directes, courtes mais assez longues pour monter des cathédrales sonores, des enchevêtrements de mélodies avec une basse en support telle une fondation. « 1251 » en est la preuve. Et même quand le rythme ralentit comme sur « Under control », on prend toujours une claque car on sent c’est bien huilé, bien ficelé. Le groupe par la suite sera mis en sommeil après un troisième album incompris ; tous les membres sont en effet dans un projet distinct. J’espère simplement qu’on se souviendra des Strokes pour ce qu’ils ont créé et non de cette étiquette groupe « sauveur » déchu :  Ils sont humains après tout.

Catégories :mes disques 00-04
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :