Accueil > Mes disques 05-09 > Gossip : Music for men (2009)

Gossip : Music for men (2009)

Si tous les artistes pouvaient transformer l’essai comme l’a fait Gossip on vivrait une époque formidable ! En effet, ce qu’il est dur de confirmer dans un monde qui vous oublie aussi vite qu’il vous a adoubé. Aujourd’hui le consommateur a la possibilité ou plutôt le pouvoir de zapper quand il veut, au contraire d’il y a encore dix ans où on n’avait pas beaucoup de choix pour consommer, écouter, découvrir de la musique. Pour qu’une carrière dure (au sens commercial et populaire) un artiste mainstream a une marge de manœuvre  très étroite ; la prise de risque se doit d’être calculée et surtout payante ! Pour ce qui est de Gossip, groupe l’electro rock découvert sur le réseau indépendant et passé de l’ombre à la lumière sur la foi d’une bombe (« Standing in the way of control ») , ce nouvel album était celui de tous les dangers. Comment alimenter un buzz ? Comment re-surprendre ? Outre le fait de faire de l’electro accrocheuse, la principale de particularité du groupe est d’avoir une chanteuse survoltée au physique atypique (des rondeurs pour faire court) : le groupe a bien entendu capitalisé dessus mais savait que cet effet ne durerait pas. Il fallait que le nouvel album soit à la hauteur des attentes sinon le retour à l’underground aurait été rapide. Et bien, il faut avouer que Music for men a fait mieux que satisfaire les fans ; il les a comblés ! Avec un travail d’écriture remarquable, le groupe a tout simplement sorti douze singles plus clinquants les uns que les autres ! Le son du groupe est beaucoup plus musclé et direct qu’il ne l’était auparavant. La musique de Gossip fait ainsi dans l’electro dance floor mais avec un  esprit rock (la rage, la guitare et la basse acérées). La chanteuse en grande diva rock sait se montrer au niveau pour monter ou baisser de ton en fonction du rythme du beat mais surtout on sent qu’elle ne triche pas ; que la sincérité est au rendez-vous. Résultat, les chansons sont intenses, puissantes et accessibles. Gossip a ainsi réussi à se renouveler tout en restant lui-même : une performance rare qu’il est important de signaler. Dans ce monde, on vendrait sa mère pour avancer.

Catégories :Mes disques 05-09
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :