Accueil > mes disques 85-89 > MIRACLE WORKERS : Inside out (1985)

MIRACLE WORKERS : Inside out (1985)

Qui comme le phoenix, renait toujours de ses cendres ? Qui a toujours a toujours ce coté « cool loser » ? Qui n’a de cesse de se renouveler ? Le garage rock, pardi ! Un style qui a su malgré le temps, les modes, rester lui-même. Il est vrai que depuis ces débuts, cela n’a guère évolué : de la générosité, du psychédélisme, des guitares noisy et carillonantes, de la soul et un clavier bien enivrant. Mais pourquoi changer quand ça fait 45 ans que ça dure  ? On ne reverra pas de boys band de sitôt alors qu’un nouveau groupe de garage… Mais le truc ultime avec le garage, c’est ce coté vintage, artisanal : c’est un produit qui ne trompe pas son auditeur avec des artifices et qui refait l’histoire avec la rage et la ferveur d’autant. Si aucun groupe de garage n’a connu de succès mondial, c’est qu’il est à mille lieux de calculer, qu’il cherche à s’éclater, notamment sur scène avant tout. Le garage revival des années 80 est peut-être l’une des vagues les plus intéressantes que le style ait vécu par la qualité des groupes d’alors (Fleshtones, cramps…) et par leur influence (le punk rock new yorkais marié aux sonics). Les miracle workers sortis tout droit de leur Oregon (y avait une vie avant les dandys warhols !) ont sorti l’une des pierre angulaires du genre avec leur « inside out ». La chanson d’ouverture « Go now » résume parfaitement leurs intentions : un son stoogien speedé qui ravage tout sur son passage, avec une guitare en furie et un minimaliste dans la grande tradition (pas d’effets, que du vrai !). L’album nous ramène au bon vieux temps des sixties avec une voix sale et punk et des chansons au charme immédiat. Ici, ça démarre au quart de tour, ça ne fait pas dans le grandiloquent et surtout c’est efficace ! « tears », « hey little bird » ou encore « mystery girl » ont la puissance sonore et une sincérité qui ne se démentira jamais, comme si ce style, ces chansons simples ne pouvaient vieillir. Le garage nous enterrera tous, je vous dis !

Catégories :mes disques 85-89
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :