Accueil > Fan des dexys midnight runners, mes disques 80-84 > DEXY’S MIDNIGHT RUNNERS : Searching For The Young Soul Rebels (1980)

DEXY’S MIDNIGHT RUNNERS : Searching For The Young Soul Rebels (1980)

Ce groupe ne vous dit rien ? Vraiment ? Et si je vous dis « Come on Eileen » ? Derrière ce nom un peu barbare et un tube mondial se cache en réalité une véritable perle comme seuls les anglais savent les enfiler. Je dirais même un trésor caché car à part leur tube, peu de personnes de ce coté ci de la manche se sont penchés sur leur œuvre. D’autant plus regrettable qu’il n’y avait que du bon là bas ! Prenez par exemple leur premier album, Searching For The Young Soul Rebels, une bombe ! Le collectif (8 membres, pas moins !) sapé comme des dockers et dirigé de main de maitre par Kevin Rowland (une sacrée personnalité !) va en effet re-créer le son des studios Stax , en bref de la soul-rhythm n’ blues ! otis Redding, Aretha franklin ne sont  pas loin ! La chanson d’ouverture « burn it down » donne ainsi le ton  : dans l’introduction , on y devine une main tournant le bouton d’une radio imaginaire, glissant sur « arnachy in the UK » puis un morceau de hard rock et « rat race » des specials, avant que la voix de rowland ne s’exclame « Burn it down ! » (Tout ça au feu !) Les dexys ont les idées claires : il faut repartir de zéro ! Avec notamment des cuivres en avant toute, un humour pince sans rires et ravageur et une humilité palpable. Rajoutez à tout ceci une voix nue et désespérée et vous obtenez une formule originale qui n’avait pas son pareil à l’époque  et même encore aujourd’hui ! « Geno », une déclaration d’amour à Geno Washington en est le parfait exemple. Avec des accents de fanfares, la chanson exerce une séduction  immédiate. Ce commentaire vaut tout aussi pour les festifs « there, there my dear », « tell me when my light turns green », “seven days too longs” que pour les ballades tristes “ I couldn’ help if it tried” ou “I’m just looking”. Bref, vous l’avez compris : il n’y a pas de temps de faibles ! Avec un style et une rage singuliers, les dexy’s midnight runners ont apporté une certaine fraicheur dans ces temps modernes si durs dont vous ne remettrez pas. Et dire que c’est un trésor caché….

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :