Accueil > mes disques 85-89 > THE GO-BETWEENS: 16 Lovers Lane (1988)

THE GO-BETWEENS: 16 Lovers Lane (1988)

Qui a dit que les années 80 avaient été inutiles ? Surement pas moi ! Cette décennie a engendré une foule de groupes avec des styles, des univers certes particuliers mais qui feront école quelques temps plus tard. A tel point que l’appellation « groupe culte » (tout le monde connait, personne n’a écouté !) sied à merveille à un nombre incroyable de bandes ! Il faut dire que bien souvent les groupes étaient en avance sur le temps, précurseurs d’un courant. La rencontre avec un public lobotomisé par MTV ne pouvait que se solder par un échec. Mais dans un certain sens, les bonnes choses peuvent-elles être aimées et partagées par tous ? S’il s’agit d’un coup de cœur personnel où votre entourage est susceptible d’être indifférent (essayez Eraserhead de David Lynch !) et de vous décevoir, gardez le pour vous ! Par contre, s’il s’agit d’un véritable trésor caché, parlez en autour de vous ! 16 lovers Lane des australiens Go-Betweens fait ainsi partie de la seconde catégorie et bien plus encore : il est l’un des plus grands sommets de la pop de ces 30 dernières années. Rien que ça. Au-delà de son statut de groupe culte, les Go-Betweens cultivent la discrétion, la modestie, la simplicité. Les 10 chansons de l’album n’est que l’expression de ces sentiments, non sans un thème commun : l’amour (plutôt timide pour le coup !). Sur des mélodies simples et une orchestration assez dépouillée avec quelques touches de violon, d’accordéon et de basson, les Go-Betweens parlent avec justesse, poésie et de délicatesse des aléas de la vie amoureuse. L’association. Forster-Mc lennan n’aura jamais été aussi prolifique et parfaite. L’un se chargeant des chansons sombres, l’autre des morceaux joyeux. Enfin, l’atmosphère clair obscur renforce le pouvoir de séduction de compositions belles à pleurer. 23 ans après sa sortie, 16 Lovers Lane garde ainsi son charme intact, comme si le temps n’avait pas d’emprise sur lui. Tant qu’un mystère n’est pas résolu, son pouvoir d’évocation ne cessera pas…

Catégories :mes disques 85-89
  1. Vivieneagle3
    juillet 14, 2011 à 11:15

    Je voulais vous remercier pour ce blog car il m’apporte bon nombre de découvertes musicales (The Go-Betweens notamment), continuez comme ça!!!

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :