Archive

Posts Tagged ‘aussie rock’

Hoodoo Gurus-Death Defying (1985)

Une ballade géniale par l’un des groupes australiens les plus attachants. Death Defying, c’est de la pop garage 5 étoiles, une chanson qu’on a envie de fredonner à tue-tête. Cette chanson me donne toujours le sourire avec sa partie de guitare imparable. franchement,les Hoodoo Gurus auraient mérité plus de succès, à l’instar d’INXS ou Midnight Oil ; mais que voulez-vous, pas le bon son, pas au bon moment, pas au bon endroit. Enfin, ce n’est pas grave : je ne les ai pas oubliés 😉

Publicités
Catégories :what a wonderful life Étiquettes :

HOODOO GURUS : Mars needs Guitars (1985)

La meilleure redécouverte depuis un bail ! Acheté en Finlande chez un disquaire fauché (j’y avais aussi acheté dark continent des Wall of Voodoo !), Mars needs Guitars n’avait pas reçu le même traitement de faveur que son prédécesseur Stoneage Romeos , à savoir que je n’y avais pas porté une oreille attentive. Le concours d’une excellente critique parue dans un magazine (Crossroads pour ne pas le nommer) m’a donné envie de remettre le diamant sur la première chanson de la face A. Et là, le choc ! C’est du solide ! Du rock estampillé garage autant influencé par les compiles nuggets, les flamin groovies et de punk teinté de blues et de country (le cowpunk, quoi !)  Comprendre en d’autres termes de la musique simple (ce n’est pas recherché !), sans fioritures, qui vous prend aux tripes ! A la manière des Cramps, nos australiens vont faire dans le vintage avec un accent pop. Mélodies imparables et guitares nerveuses font ici bon ménage. Pour mars needs guitars,  le son se veut plus sec qu’à l’accoutumée car moins brouillon mais les Gurus n’en ont pas perdu leur mordant pour autant. On sent d’ailleurs qu’un travail d’écriture a été fait. La chanson d’ouverture « Bittersweet » est tout simplement irrésistible tout comme le nerveux « Like wow, wipeout ». Mais pour moi, le choc fut « Death defying » car c’est une ballade impeccable avec un tempo lent et des guitares carillonnantes. L’album comporte même une chanson d’amour « The other side of paradise » au son racé mais si efficace. Je me demande comment un groupe qui revisite avec passion tout l’héritage de la musique américaine n’a pas trouvé son public et décroché un hit ! Celui-ci n’en avait cure à l’époque du revival garage. L’histoire n’en pas est à sa première injustice…

Catégories :mes disques 85-89 Étiquettes :

HOODOO GURUS : Stoneage Romeos (1984)

septembre 8, 2006 Laisser un commentaire

stoneage-romeos.jpgEncore un  énorme groupe de pur garage des années 80 passé aux oubliettes ! Avec une durée de vie restreinte et une flamme créative qui s’est très vite éteinte, on prend mieux pourquoi des groupes comme les Hoodoo Gurus n’ont pas leur « case » à la Fnac ! Et quel dommage ! Je vous jure qu’on passe tous devant des disques faits pour nous ! Et quand un pote nous les fait écouter, on lui dit « merci » ! Pour ce disque bien cool, je me suis fié à l’excellent site de critiques Allmusic qui répertorie tout ou presque ce qui a pu sortir ici ou ailleurs ! Et il y en a des disques ! Ensuite, par chance (c’est toujours comme ça), je tombe nez à nez avec un exemplaire en vente à 5 € dans un excellent disquaire d’Helsinki ! Comme un avant centre devant un but vide, je ne me pose pas de question : j’achète ! Et évidemment (pourquoi évidemment ?) le disque est bon, très bon ! Ces australiens ont tout compris pour faire un rock garage concis, fédérateur, sauvage ! ça commence par une sorte de « rock n’ roll collection » (à la Voulzy !) avec le percutant « (Let’s all) turn où le groupe chante son amour pour le rock et ses héros (Presley, les Ramones, Little Richard, johnny Thunders et j’en passe) ! Un vrai classique de sincérité et d’envie d’en découdre ! Ensuite, le groupe n’a plus qu’à reprendre cette formule magique en  allant toujours à 100 à l’heure les cheveux dans le vent ! Le très plimsouls « I want you back », « I was a kamikaze pilot » ou la ballade carrillonnante « My girl » sont autant d’excellents morceaux baignés dans la mélodie et la rage ! On sent que le groupe se fout du lendemain en mettant tout le monde sur le pont (3 voix !) sans le moindre calcul ! Qu’est ce que ça pouvait faire du bien à l’époque ! Les Hoodoo gurus feront aussi bien avec leur album suivant puis deviendront ensuite des sous- INXS (Le groupe commercial australien des années 80, sans plus) en ne retrouvant plus la fougue de leur début. L’essentiel n’est pas d’être le meilleur, c’est de durer !

Catégories :mes disques 80-84 Étiquettes :