Archive

Archive for octobre 2009

PRIMAL SCREAM : Screamadelica (1991)

octobre 12, 2009 Laisser un commentaire

screamadelicaLes années 90 ont VRAIMENT commencé avec cet album. Screamadelica a été le bon album au bon moment et avec surtout le bon groupe ! Ici, tout se superpose : le passé avec le futur, le blues avec le psychédélisme, le rock avec la house. La formule est franchement un pastel, un croisement entre plusieurs mondes, plusieurs courants. Mais comment s’y prend pour monter cet adage enivrant ? 1) en enroulant un DJ remixeur, qui va savoir remplacer une guitare par des cuivres, qui va mettre du rythme, bref qui va savoir réinventer une composition. 2) en jouant la carte des raves, de la house qui vont savoir nous transporter vers des mondes imaginaires 3) en y rajoutant du ryhtm’n blues époque Stones pour avoir un rock tantôt aux abois tantôt en furie 4) en puisant dans le meilleur des musiques noires (gospel, reggae, soul) pour nous enivrer et nous bercer. On obtient ainsi un disque planant, dansant, rock, savant mélange d’influences qui ne se seraient jamais rencontrées si un généticien musical n’était venu modifier leur ADN. De « loaded » à « Higher than sun » en passant « Movin’ on up », un groove hybride et attachant nous soulage de nos maux de tete comme jamais. Mieux qu’un médicament : Screamadelica !

Publicités

PRINCE : Sign O’ Times (1987)

octobre 12, 2009 Laisser un commentaire

sign o timesQue seraient les années 80 sans « Sign O’ times » ? Un champagne sans bulles ? Une bibliothèque sans livres ? On n’ose pas imaginer car franchement cet album est séminal. Il est l’œuvre d’un artiste qui a atteint sa plénitude artistique, qui a repoussé les limites du ciel, qui a réinventé le sens du mot musique. Oui, Prince avec « Sign O Times » est devenu un grand parmi les grands. Cet opus est en quelquesorte son album blanc, son Himalaya, la synthèse du chemin parcouru depuis ses débuts il y a bientôt 10 ans. Tout ce qui a fait sa marque de fabrique est ici repris avec un ton au dessus, non pas sur un disque mais sur deux ! Sur un Mélange parfait de rock et de funk, les chansons sont toutes des modèles du genre ; le funk lent et lourd de la chanson éponyme, la power pop de « I could never take the place of your man », ou encore le funk « synthétisant » de « It » sont autant d’occasion d’écouter une musique créative, originale et intemporelle (ça n’a pas vieilli !). Dans Sign O times, il y a une dose de Purple rain (rock n’ roll baby !), un soupçon de around the word in a day (rêver éveillé et une relecture de Parade (le funk urbain). L’emballage est pour le coup très accessible car universel. Prince réussit même à prendre Michael Jackson à son propre jeu sur le très charnel et enivrant « U got the look ». Il faut signaler aussi que cet album est comme le phare d’Alexandrie sur une mer asséchée : il donne le nord, le sud dans un monde musical sans âme. Rien que pour ça, sa mission fut salvatrice et donna la voie à une multitude d’artistes : tout existe, il ne reste plus qu’à recycler, à faire du neuf avec du vieux, à mélanger les couleurs musicales. Sign O times porte bien son nom : il a marqué son temps.

LES 500 plus grands albums du 21ème siècle..jusqu’à maintenant (Uncut, septembre 2009)

octobre 11, 2009 1 commentaire

1. The White Stripes – White Blood Cells
2. Bob Dylan – Love And Theft
3. Wilco – A Ghost Is Born
4. Brian Wilson – Smile
5. The Strokes – Is This It
6. Robert Plant And Alison Krauss – Raising Sand
7. The Arcade Fire – Funeral
8. Bob Dylan – Modern Times
9. Ryan Adams –Heartbreaker
10. Fleet Foxes – Fleet Foxes
11. The Flaming Lips – Yoshimi Battles The Pink Robots
12. Portishead – Third
13. Gillian Welsh – Time (The Revelator)
14. Primal Scream – Xtrmntr
15. Radiohead – In Rainbows
16. LCD Sound System – Sound Of Silver
17. The White Stripes – Elephant
18. Kate Bush – Aerial
19. Bruce Springsteen – The Rising
20. Amy Winehouse – Back To Black
21. Joanna Newsom – Ys
22. Blur – Think Tank
23. Beth Gibbons And Rustin Man – Out Of Season
24. Arctic Monkeys – Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not
25. Radiohead – Kid A
26. Lambchop – Nixon
27. The Hold Steady – Boys And Girls In America
28. Queens Of The Stoneage – Songs For The Deaf
29. Neil Young – Chrome Dreams II
30. Sufjan Stevens – Illinoise
31. My Morning Jacket – It Still Moves
32. Calexico – Feast Of Wire
33. Animal Collective – Merriweather Post Pavilion
34. Bon Iver – For Emma, Forever Ago
35. Wilco – Yankee Hotel Foxtrot
36. Johnny Cash – American IV: The Man Comes Around
37. The Raconteurs – Broken Boy Soldiers
38. Ryan Adams – Gold
39. Vampire Weekend – Vampire Weekend
40. Boards Of Canada – Geogaddi
41. Bruce Springsteen – Magic
42. Richmond Fontaine – Post To Wire
43. The Streets – Original Pirate Material
44. The Libertines – Up The Bracket
45. Solomon Burke – Don’t Give Up On Me
46. Drive By Truckers – Southern Rock Opera
47. The National – Alligator
48. Ry Cooder – Chavez Ravine
49. PJ Harvey – Stories From The City, Stories From The Sea
50. Cat Power – The Greatest
51. Warren Zevon – The Wind
52. Dizzee Rascal – Boy In Da Corner
53. Interpol – Turn On The Bright Lights
54. Magnetic Fields – 69 Love Songs
55. Bjork – Vespertine
56. Sonic Youth – Murry Street
57. Robert Wyatt – Cuckooland
58. Bob Dylan – Together Through Life
59. The White Stripes – De Stijl
60. Loretta Lynn – Van Lear Rose
61. Nick Cave And The Bad Seeds – The Lyre Of Orpheus/Abattoir Blues
62. Ghostface Killah – Fishscale
63. The Rolling Stones – A Bigger Bang
64. Lift To Experience – The Texas Jerusalem Crossroads
65. Rufus Wainwright – Poses
66. Jay-Z – The Blueprint
67. Midlake – The Trials Of Van Occupanther
68. D’angelo – Voodoo
69. Arctic Monkeys – Favourite Worst Nightmare
70. The Good The Bad The Queen – The Good The Bad The Queen
71. TV On The Radio – Dear Science
72. Emmylou Harris – Red Dirt Girl
73. Elliott Smith – Figure Eight
74. Elbow – Asleep At The Back
75. Gorillaz – Demon Days
76. Beck – Seachange
77. Kanye West – The College Dropout
78. Johnny Cash – American III: Solitary Man
79. Kings Of Leon – Only By The Night
80. Levon Helm – Electric Dirt
81. Okkervil – The Stage Names
82. Drive By Truckers – The Dirty South
83. Outkast – Stankonia
84. David Bowie – Heathen
85. MIA – Arular
86. PJ Harvey – White Chalk
87. Queens Of The Stonage – Rated R
88. The White Stripes – Get Behind Me Satan
89. Neil Young – Living With War
90. Bright Eyes – I’m Wide Awake, It’s Morning
91. John Cale – Hobo Sapiens
92. Tom Waits – Real Gone
93. The Streets – A Grand Don’t Come For Free
94. Devendra Banheart – Oh Me Oh My, The Way The Day Goes By….
95. Granddaddy – The Sophtware Slump
96. Rufus Wainwright – Want One
97. Paul Weller – 22 Dreams
98. The Avalanches – Since I Left You
99. Babyshambles – Down In Albion
100. Jim O’rourke – Insignificance
101. Neko Case – Blacklisted
102. Felice Brothers – Felice Brothers
103. Missy ‘Misdemeanor’ Elliott – Miss E…So Addictive
104. Grizzly Bear – Veckatimest
105. Steely Dan – Two Against Nature
106. The Go Betweens – The Friends Of Rachel Worth
107. Paul Westerberg – Come Feel Me Tremble
108. Comets On Fire – Avatar
109. The White Stripes – Icky Thump
110. Steely Dan – Everything Must Go
111. Jenny Lewis & The Watson Twins – Rabbit Fur Coat
112. Beirut – The Flying Club Cup
113. The Shins – Chutes Too Narrow
114. The Raconteurs – Consolers Of The Lonely
115. Stephen Malkmus & The Jicks – Real Emotional Trash
116. Sufjan Stevens – Michigan
117. At The Drive-In – Relationship Of Command
118. Super Furry Animals – Love Kraft
119. Scritti Politti – White Bread, Black Beer
120. Mgmt – Oracular Spectacular
121. Hot Chip – The Warning
122. Donald Fagen – Morph The Cat
123. Doves – The Last Broadcast
124. Brightblack Morning Light – Brightblack Morning Light
125. The Hold Steady – Stay Positive
126. Neil Young – Prairie Wind
127. The Handsome Family – In The Air
128. Antony And The Johnsons – I Am A Bird Now
129. Yo La Tengo – And Then Nothing Turned Itself Inside Out
130. Nick Cave And The Bad Seeds – Dig!!, Lazarus, Dig!!!
131. Coldplay – A Rush Of Blood To The Head
132. Drive-By Truckers – Brighter Than Creation’s Dark
133. Bruce Springsteen – We Shall Overcome: The Seeger Sessions
134. Radiohead – Hail To The Thief
135. Willard Grant Conspiracy – Regard The End
136. The Strokes – Room On Fire
137. Elliott Smith – From A Basement To A Hill
138. Wilco – Sky Blue Sky
139. Outkast – Speakerboxxx/The Love Below
140. Espers – Espers II
141. Rachel Unthank & The Winterset – The Bairns
142. Yeah Yeah Yeahs – Fever To Tell
143. Leonard Cohen – Ten New Songs
144. Robbery Wyatt – Comicopera
145. Iron & Wine – Our Endless Numbered Days
146. Richard Thompson – Front Parlour Ballads
147. The Acorn – Glory Hope Mountain
148. Franz Ferdinand – Franz Ferdinand
149. Ray Lamontagne – Trouble
150. Band Of Horses – Everything All The Time

Catégories :rock list

QUEEN : Greatest hits 1 (1981)

octobre 10, 2009 Laisser un commentaire

greatest hits 1Il y un débat aussi virulent que l’existence de dieu ou que Raymond Domenech sélectionneur des bleus : Queen n’est pas du rock ! J’en ai entendu des vertes et des pas mûres, des arguments plus ou moins acceptables ou encore de grosses bêtises. Je n’entrerai pas dans ce débat inutile car Queen, c’est d’abord de la musique, de la bonne musique ! Le greatest hits 1 est historiquement mon premier CD acheté (139 francs à l’époque, une fortune !) pour accompagner ma première chaine hifi : c’est pour vous dire que celui-ci m’a marqué ! A jamais. Celui-ci regroupe les hits que Queen a parsemés de sa création (1971) à 1981, soit une décennie. 17 chansons, 17 tubes qui ont marqué la culture pop anglaise et surtout mélangé rock et populisme, ce que lui reprochant ses détracteurs, qui voient plus en Queen un groupe de variété. Toutes les chansons méritent d’être citées tellement elles donnent le sourire et envie de danser ! Elles sont en effet toutes calquées sur le même modèle : des compositions simples, des chœurs à la Beach boys, une guitare hard rock efficace (merci Brian !), une voix de crooner (merci Freddy !) et des paroles qui nous parlent (l’amitié, l’amour, l’insouciance, la bagarre). Queen a également profité d’être le bon groupe au bon moment En effet dans la seconde moitié des seventies, les groupes hard rock ultra populaires (Led Zeppelin, Deep purple, Black Sabbath) ne sont plus ou battent de l’aile, l’Angleterre cherche toujours un remplaçant au Beatles, la scène rock est elle complètement aseptisée : Il y avait clairement une place à prendre dans le cœur du public. Queen la prendra à coups de riffs, d’hymnes et de sincérité. Car c’est une musique qui vient du cœur, qui ne triche pas avec plus de profondeur qu’on le lui donne. « Bohemian rhapsody » avec ces différents tempos et influences est là pour nous le rappeler. Bref, Queen est LE groupe que tout le monde aime et c’est ça le problème : il sera aussi celui que tout le monde aimera détester.

Catégories :mes disques 80-84

FOXBORO HOT TUBS : Stop, drop and roll (2008)

octobre 10, 2009 Laisser un commentaire

1390276537Sachez-le tout de suite : sous ce nom quelquepeu farfelu se cache tout simplement Green day ! Oui, Green day ! Mieux que le Side project, le renaming ! Mais pourquoi ce coup ? Pour deux raisons : 1) Stop, drop and roll s’écarte franchement du style musical du combo. Le groupe ne fait plus du punk mais du revival garage ! 2) le groupe avait sans doute besoin de surprendre, d’avoir droit à une récréation, à un délire pour se remettre en selle. Résultat : pas de tapage médiatique et un album carré et plutôt jouissif ! Comme tout bon groupe garage qui se respecte, Fox boro hot tubs va piocher ses influences dans les sixties (l’insouciance, l’orgue hammond, les chœurs, le psychédélisme, la rage). La pochette (dans un étui sommaire) fait également très vintage et cheap et résume bien l’ambiance de l’album : l’éclate !  Pas des manches, Foxboro hot tubs réussissent à faire oublier Green day tellement leur musique est honnête et ne recherche pas la facilité.  Ne cherchez pas de punk, ici ! Le groupe s’est franchement accaparé un nouveau style en recyclant de bons vieux riffs et sans hype. Certes, ils n’ont pas révolutionné le style, loin de là mais l’essentiel est qu’on a beau avoir vendu des containers de disque, on peut rester simple, spontané avec une envie de se remettre en question. Rien que pour ça, ça mérite le respect.

Catégories :Mes disques 05-09