Archive

Archive for juillet 2011

THE CULT: She sells sanctuary (1985)

juillet 27, 2011 1 commentaire

The song ! She sells sanctuary fait tout simplement partie de mes chansons favorites. Rien moins que ça ! Et pourtant je l’ai découvert sur le tard, cet hymne….Mais il était tellement puissant, tellement tranchant, tellement percutant que je n’ai pas su résister….Pour rappel, en 1985 (26 ans, déjà …), le paysage musical anglais est entre deux eaux et en pleine mutation ; fin de la new wave et l’avènement du rock héroïque, des labels indépendants, du hard rock. The cult issu de la scène Batcave l’a parfaitement compris en abandonnant ses racines (qui ne l’auraient pas emmené bien loin) pour se positionner à la croisée des chemins, entre rock lourd et new wave. Il a su ici mélanger un sens inné de l’harmonie (U2 quand tu nous tiens) avec un son ENORME qui décaperait vos oreilles mieux que du cilling bang pour obtenir une chanson dantesque remplie d’adrénaline, qui frappe juste et qui donne envie de s’envoler. Bref, the cult a, avec She Sells sanctuary, écrit une chanson totalement hallucinante d’efficacité, capable de me submerger en un rien de temps. Elle m’a carrément mis une claque dés la première note, chose qui ne m’était pas arrivé depuis longtemps et surtout que je ne pensais plus jamais revivre tellement j’en ai bouffé des disques et découvert des artistes. En vieux briscard, je ne croyais plus à la surprise et à être sur le cul ! C’est bien la preuve qu’à travers ce groupe et cette chanson, qu’on peut encore connaitre l’excitation, l’insouciance malgré le temps. L’autre grande force de cette chanson est d’avoir été enregistrée dans des conditions de rêve : son nickel, distinction parfaite des instruments, réverbération des guitares incroyable. Avec ça, c’est la blitzkrieg dans l’oreille de l’auditeur ! Et surtout, cela a permis à cette chanson de résister aux ravages du temps. Un quart de siècle après, la voix, la batterie, les parties de guitares sont toujours aussi monstrueuses ! Un vrai tourbillon ! Bref, tous les éléments étaient réunis pour cette chanson soit mienne. Pour anecdote, celle-ci dégage une telle force qu’elle démarre souvent mes play lists rock. Pour faire bonne impression, il faut en mettre plein la vue, non ?

Publicités
Catégories :mes disques 85-89